05
Oct

By: Dario Zagarella

Comments: 0

Dans le cadre de la “Campagne d’information sur les risques de la migration irrégulière”, trois événements ont eu lieu à Béni Mellal du 20 au 23 septembre 2021, organisés par Progettomondo dans le cadre du projet SafeJourney.

Ce projet, financé par l’Union européenne, est le résultat d’un partenariat multiple regroupant Progettomondo, l’Institut Syndical de Coopération au Développement (ISCOS), Le Fonds andalou des Municipalités pour la Solidarité Internationale (FAMSI), et l’Association Nationale Outre les Frontières – Maroc (ANOLF).

Quatre jours de sport et de culture pour rappeler les objectifs du projet en matière de lutte contre la migration irrégulière, et la promotion de nouveaux canaux de migration légale pour les citoyens marocains et subsahariens.

Un grand effort d’organisation qui a connu une grande participation de la population locale et des parties prenantes, tout dans le respect et le suivi des instructions et mesures sanitaires liées à la COVID-19.

Le 20 décembre, date d’ouverture, a eu lieu au stade de Béni Mellal le match de football “Migration irrégulière : ne te fais pas dribbler“. Une ‘équipe locale et internationale de joueurs, des responsables du projet et des parties prenantes ont pris part au match. Le jeu a été précédé d’une courte cérémonie de présentation tenue par Mme Concetta Mannino, la coordinatrice du projet.


Le jour suivant a vu l’inauguration de l’exposition photographique sous le thème : « Les visages de la migration », à la Maison de la culture de Béni Mellal, et cependant trois jours :  les 21, 22 et 23 septembre.

L’exposition photographique a été une opportunité pour présenter des souvenirs de photos prises par  la photographe franco-marocaine Leila Alaoui, décédée suite aux attaques terroristes à Ouagadougou au Burkina Fasso où elle réalisait un projet artistique en 2016. Les photos de la regrettée Leila, ainsi que quelques photos prises pendant les activités du projet, ont témoigné de la souffrance de tant de jeunes qui, n’ayant que l’Europe comme terre de rêves et de promesses, se sont rapidement retrouvés dans un cercle de douleur et de marginalisation.

L’événement s’est terminé le 23 septembre avec la projection du film “My name is Adil d’Adil Azzab (2016), un long métrage sur les difficultés de la migration racontée du point de vue d’un jeune marocain qui décide de quitter son pays pour émigrer en Italie. Un film d’une grande puissance émotionnelle !

Enfin, cette campagne d’information d’une semaine a connu une grande participation, implication et échange.



Les moments forts de l’événement